Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/epsetsoc/www/config/ecran_securite.php on line 283
Course d’orientation - EPS & Société

Accueil > Contrepied > Course d’orientation


Retrouvez les suppléments électroniques dans ce sommaire

édito
Course d’orientation… à la carte (J. Lafontan)

Problématique

  • Seul-e, mais pas isolé-e, je chemine le plus vite possible (B. Cremonesi et S. Molénat)

Le dessous des mots

  • Naviguer (J.P. Lepoix)

Des pratiques

  • La course d’orientation du gymnase à la forêt (C. Chaslot-Denize)
  • Diversité des épreuves de CO en UNSS pour une diversité
  • de stratégies (C. Lemercier)
  • Les outils numériques comme aide à l’analyse de course (G. Aulard)

Les petits riens

  • Ne pas oublier et mutualiser (C. Lemercier, J.-P. Tournaire, A. De Carlo et L. Pasini)

Regard sur les pratiques

  • Des outils pour performer, apprendre et enseigner (B. Lebouvier)

Regard

Résonance

  • La CO, sport scolaire par excellence (T. Gueorgiou)
  • La cartographie : une passion pour pouvoir partager (A. Cornut)
  • Chacun à son rythme (M.V. Palcau)

Controverse

  • Nouveaux programmes : peu fiables ! (E. Agostini)
  • Interroger le rapport à la culture : une exigence pour l’EPS (S. Testevuide)

La recherche ça questionne

  • Inter-actions entre les élèves selon les contextes (C. Jourand)

Magazine

  • Grand format ! Les enfants méritent d’être pris au sérieux (A. Serres)
  • Rencontre ! La maîtrise du travail ne peut pas être conquise dans le cadre de l’emploi (B. Friot)

Kiosque

Adhérez au Centre EPS & Société

HS N°17 – Janv. 2017

Course d’orientation

Course d’orientation… …à la carte

Course d’orientation

Comme vous le constatez Contrepied s’aventure sur le terrain de disciplines peu enseignées en EPS : escalade, boxe française, football (eh oui !), et présentement la course d’orientation.

Ces choix ne sont pas dus au hasard. Ni manque d’inspiration, ni volonté de jouer sur les marges académiques. Notre détermination est un pari dynamique qui cherche à explorer tout le milieu professionnel, dans sa diversité, d’en étendre sa surface : se frotter à des expériences qui ne sont, souvent, que le fait de passionnés, de hasards de compétences ou de conjonctures, d’implantation géographique, qui incitent à ces enseignements, sont autant de constats que l’on veut rendre profitables à notre enseignement. Élargir le panorama des disciplines enseignées relève bien de la responsabilité de l’école car il répond à des demandes sociales voire les anticipent.

La course d’orientation a une dynamique et une assise scolaires. à la lecture de ce Contrepied, vous vous rendrez compte qu’un débat subsiste entre les divers rédacteurs (rédactrices) sur le sens de cette discipline : sur quoi doit-elle faire porter ses efforts lorsqu’il s’agit d’en dispenser sa substance à l’ensemble des élèves. L’accord semble incontestable pour retenir que les élèves doivent affronter seuls-es le parcours ; par contre la discussion se poursuit sur la question de la navigation ; les options entre s’orienter ou se déplacer rapidement sont une controverse qui a quelque chose à voir avec le sens culturel de cette activité. à l’inverse de biens d’autres disciplines ayant un terrain préférentiel d’exercice, la CO peut investir bien des espaces parfaitement hétérogènes entre eux : gymnase, parc public, ville, ruralité plus ou moins forestière. Autant de défis qui appellent un dénominateur commun pour faire de cette pratique une pratique de performance et de compétition dont la maitrise de la lecture de la carte est incontournable.

Cette livraison doit appeler les objections habituelles qui fondent cette revue comme un lieu de débat, tourné vers des pratiques professionnelles qui veulent former des élèves instruits de la pratique sportive.

Jean Lafontan