Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/epsetsoc/www/config/ecran_securite.php on line 283
Activités gymniques - EPS & Société

Accueil > APSA > Activités gymniques

Activités gymniques

La sélection des internautes

  • Des pratiques

    Construire le renversement sur les mains en gymnastique (ATR) : un mode d’emploi explicite

    Serge Reitchess, Colloque novembre 2016. Article publié en ligne le - 13 février 2017

    Serge Reitchess enseigne depuis longtemps en Seine Saint Denis. En gymnastique, comme de nombreux enseignant.es, il était confronté aux « éternels débutants ».
    Après avoir modifié pendant de nombreuses années ses pratiques, en référence à Paul Goirand, ses observations l’ont conduit à se centrer sur un apprentissage qu’il estime fondamental : le renversement sur les mains, afin de construire l’ATR comme posture de référence.
    Voici le « mode d’emploi » qu’il soumet au débat professionnel.

  • Des pratiques

    Acrosport : Figures dynamiques et sécurité

    Isabelle Berrien - 18 mai 2016

    En acrosport, les questions de sécurité sont déterminantes puisque confronter les élèves à l’activité de manière authentique, c’est les confronter à la prise de risque tout en la maîtrisant. Isabelle Berrien, professeur d’EPS en collège, fait le choix d’enseigner des figures dynamiques tout en guidant fortement ses élèves.


Les derniers articles mis en ligne

  • Des pratiques

    En maternelle, faire des « parcours » ou faire référence à la gymnastique, qu’est-ce que ça change ?

    Line Rott, Michèle Mercier et l’équipe EPS de l’IUFM de Saint Lô, Contrepied n°11

    Ou comment la référence à une activité physique et sportive (la gymnastique) modifie fondamentalement les « parcours » à base de « gros matériel » proposés habituellement aux élèves de maternelle.

  • repère

    Gymnastique : quelles acquisitions pour tous en fin de scolarité collège ?

    Christine Garsault

    Intervention de Christine Garsault (Collège les Escholiers de la Mosson, LaPaillade, IUFM, Montpellier) au Forum international de l’Education physique et du Sport
    organisé par le Centre EPS et Société les 4 -5 et 6 novembre 2005 à la Cité Universitaire Internationale de Paris.

  • repère

    Gymnastique : qu’est-ce qu’un élève de seconde physiquement éduqué devrait savoir faire ?

    Annie Garnier

    Intervention d’ Annie Garnier (Collège Jean Perrin - IUFM ) au Forum international de l’Education physique et du Sport les 4 -5-6 novembre 2005 à la Cité Universitaire Internationale de Paris.

  • Des pratiques

    UNSS : tous-tes les acro-gymnastes en finale !

    Jean Fayemendy, enseignant au collège

    L’acro-gym a été créé dans l’académie de Versailles il y a plus de 25 ans pour répondre à un problème :
    il fallait trouver une alternative à la pratique gymnique développée par l’UNSS nationale, qui perdait des pratiquants et risquait de disparaitre. Cela s’est traduit par la publication d’un code par les éditions EPS, jamais reconnu par l’UNSS nationale. Les innovations tiennent à la fois dans les contenus gymniques et dans les modalités des compétitions. Ce sont ces dernières que développe Jean Fayemendy, enseignant au collège A. Dumas dans les Yvelines et responsable départemental et académique de l’activité.

  • regard

    L’intérêt de la gymnastique, une motricité extraordinaire.

    Philippe Amarouche, UFR-STAPS de Nantes.

    Apprendre ensemble est le propre de l’enseignement public. C’est parce qu’elle est obligatoire et que les élèves n’ont pas choisi d’être ensemble que l’école publique est par excellence le lieu des apprentissages à vivre dans le respect des différences. La question de la transmission d’une culture comme mission et condition de l’école nous invite à reconsidérer les APSA, ici la Gymnastique, dans ce qu’elles sont porteuses d’espoirs pour les générations d’élèves que nous accueillons.

  • repère

    La gymnastique : un jeu de règles

    Jean-François Robin

    Jean-François Robin est un spécialiste de gymnastique sportive, animateur responsable de l’association française pour la recherche en activité gymnique acrobatique (AFRAGA). Il est autant préoccupé de comprendre les mécanismes de production de la performance gymnique au plus haut niveau que d’interpréter l’histoire de la gymnastique par les codes de pointage.

  • La recherche ça questionne

    « C’est toujours dans la classe qu’on travaille, pas en gymnastique »

    Colette Catteau, 2009, Contrepied n°11

    Les séances « d’éducation motrice » constituent-elles aux yeux des élèves une activité scolaire ? Colette Catteau montre qu’elles ne réunissent pas les conditions de la construction d’un rapport à l’apprendre des élèves de grande section de maternelle. Elle constate que la « mise en scène » par l’enseignant-e des activités physiques supports de l’éducation physique comme « objets » socialement constitués fonctionnent avec des normes et des contraintes qui confèrent un sens à ces activités et qui en retour, permettent aux sujets, en s’y confrontant, d’entrer dans un processus d’apprentissage.

  • Des pratiques

    GR : Ballon de baudruche en petite section de maternelle

    Claire Pontais, IUFM Saint Lô

    Faire un spectacle avec des ballons de baudruche …quel rapport avec la gymnastique rythmique ? Voici un exemple de traitement didactique qui s’appuie sur la signification émotionnelle de l’activité et permet des apprentissages spécifiques. De quoi développer l’adresse chez les tout-petits et petites !

  • La recherche ça questionne

    Faire de la gymnastique en maternelle

    Michèle Mercier

    Le travail présenté par Michèle Mercier a été réalisé dans le cadre d’un Groupe de Formation et d’Approfondissement (GPA), dont l’activité s’est fondée sur l’appropriation des produits d’ne recherche relative à la gymnastique au cycle des apprentissages fondamentaux réalisée par Alain Lebas en 1995.

  • regard

    Comment se construit un savoir en gymnastique : Exemple du Salto avant.

    Annie Garnier

    L’auteure montre comment un savoir se construit à la convergence du désir des élèves (image de soi), du choix didactiques de l’enseignant (les acquisitions) et des transformations à opérer dans l’activité des élèves (processus). Sa démarche comporte trois étapes : le temps de la mise en projet des élèves, le temps des hypothèses et de leur vérification, le temps de la transformation motrice.

(Il y a au total 32 articles actuellement disponibles)

| 1 | 2 | 3 | 4 |