Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/epsetsoc/www/config/ecran_securite.php on line 283
Gymnastique et GRS - EPS & Société

Accueil > Mots-clés > APSA > Gymnastique et GRS

Gymnastique et GRS

  • Des pratiques

    GRS à l’école primaire : Faire des exploits avec un ballon

    Claire Pontais

    Et si toutes les filles étaient capables de maitriser un ballon ? Et si tous les garçons avaient du plaisir à pratiquer une activité esthétique ? … Faire accéder filles et garçons, ensemble, aux mêmes apprentissages techniques tout en luttant contre les stéréotypes sexués, c’est le défi que Claire Pontais invite à relever en proposant un projet collectif de gymnastique rythmique avec ballon [1].

  • Des pratiques

    Construire le renversement sur les mains en gymnastique (ATR) : un mode d’emploi explicite

    Serge Reitchess, Colloque novembre 2016. Article publié en ligne le

    Serge Reitchess enseigne depuis longtemps en Seine Saint Denis. En gymnastique, comme de nombreux enseignant.es, il était confronté aux « éternels débutants ».
    Après avoir modifié pendant de nombreuses années ses pratiques, en référence à Paul Goirand, ses observations l’ont conduit à se centrer sur un apprentissage qu’il estime fondamental : le renversement sur les mains, afin de construire l’ATR comme posture de référence.
    Voici le « mode d’emploi » qu’il soumet au débat professionnel.

  • Des pratiques

    Gymnastique rythmique – « Faire des exploits avec un ruban » Cycle 2 et 3

    Claire Pontais

    Faire des exploits avec des objets, c’est tester son pouvoir sur le monde, c’est entrer dans une activité esthétique pour épater les autres. Propose la gymnastique rythmique avec ruban est possible dès la petite section de maternelle.

  • repère

    La gymnastique rythmique à l’école primaire- Repères didactiques

    Claire Pontais, formatrice, EPS & Société

    Claire Pontais propose un traitement didactique de l’activité GR en vue d’être enseignée à l’école primaire

  • regard

    Gymnastique, risque, peur et apprentissage

    Paul Goirand

    « C’est pauvre la vie, celle où la peur n’existe pas ». C’est dans l’air du temps, la société est sécuritaire. Mais comment permettre aux élèves de se développer s’ils ne sont jamais confrontés à des épreuves ? L’épreuve gymnique, par exemple, c’est le risque de revenir grandi et régénéré. Dans cette perspective l’enseignant.e ne doit pas avoir peur que les élèves aient peur si la réussite à terme entraîne la joie et le désir de recommencer.

  • Des pratiques

    Faire de la gymnastique au cycle 2

    Aude Piedvache

    Faire de la gymnastique, c’est "mettre en jeu son équilibre", transformer sa motricité quotidienne en jouant à l’acrobate. Cette situation permet de passer d’une gymnastique purement émotionnelle à une gymnastique socialisée par un code et reconnue par des spectateurs.

  • Des pratiques

    Gymnastique rythmique – « Faire des exploits avec un ruban » Maternelle

    Claire Pontais, formatrice, EPS & Société

    Faire des exploits avec des objets, c’est tester son pouvoir sur le monde, c’est entrer dans une activité esthétique pour épater les autres. Propose la gymnastique rythmique avec ruban est possible dès la petite section de maternelle.

  • Des pratiques

    Acrosport : Le flip arrière passé au crible

    Emmanuelle Courtelarre

    Emmanuelle Courtelarre, enseignante au lycée Albert Camus de Bois-Colombes relate l’apprentissage d’une figure dynamique en même temps qu’elle le mène avec sa classe de terminale.

  • Des pratiques

    [Vidéo] Scénario pour apprendre en gymnastique en petite section de maternelle.

    Sandrine Prevel

    Faire de la gymnastique en petite section suppose un traitement spécifique si l’on veut que les élèves donnent du sens aux apprentissages.
    Sandrine Prevel, conseillère pédagogique en maternelle dans la Manche, rend compte d’un module de quinze séances visant des savoirs ambitieux.

  • Des pratiques
  • Exclusivité web

    [vidéo] EPS en Maternelle. Avant, je faisais des ateliers, maintenant je fais de « la gymnastique »

    Claire Pontais et Pascale Boyer

    Ecriture à deux voix. Pascale Boyer, une enseignante de grande section à Paris dans une REP (XIXè arrondissement), membre du GFEN, et Claire Pontais, formatrice à l’ESPE de Caen, membre du centre EPS et société. Elles racontent ici leur collaboration sur la mise en place d’un module de gymnastique en référence à la pratique sociale.

    0 | 10 | 20 | 30 | 40